Qu’y a-t-il dans un implant ?

Composition

Qu’est-ce que la silicone ?

La silicone provient du silicium que l’on retrouve entre autres dans le sable. Le silicium devient la silicone lorsqu’il est combiné à l’oxygène, au carbone et à l’hydrogène. C’est ainsi que l’on peut retrouver la silicone sous forme de gel, huile ou gomme en fonction des combinaisons de chaque élément chimique qui la compose.
La silicone est un matériau inerte utilisée depuis 1946 dans le domaine médical. Elle entre dans la fabrication des lentilles intraoculaires, des pacemakers et bien entendu dans celle des implants mammaires depuis 1963. Elle ne provoque pas de réaction importante de l’organisme. Ses qualités mécaniques lui confèrent une grande résistance aux chocs.

Comment est constitué un implant ?

L’implant est constitué d’une enveloppe souple en élastomère de silicone qui donne sa forme à la prothèse et qui fait l’interface entre l’organisme et l’implant. Cette enveloppe, fermée par une pastille d’occlusion, peut être vendue vide à remplir par le chirurgien avec du sérum physiologique pendant l’opération (dans le cas d’implants mammaires uniquement ou d’expanseurs cutanés) ou bien vendue pré-remplie de gel de silicone cohésif au moment de sa fabrication.

Le gel de silicone peut-il diffuser à travers l’enveloppe ?

L’amélioration des matières premières et des procédés de fabrication – barrière dans l’enveloppe et gel cohésif – permet d’assurer une forte limitation de la perspiration du gel à travers l’enveloppe. Des quantités infimes de silicone sont susceptibles de diffuser au travers de l’enveloppe d’élastomère, y compris pour les implants gonflables. Le risque que cela déclenche des maladies inflammatoires reste très faible.